Accueil > 2003 - 2013 > 2004 > Classiques et épreuves d’un jour 2004 > Tour des Flandres : Valeureux Wesemann

Tour des Flandres : Valeureux Wesemann

dimanche 4 avril 2004

Le cyclisme vient de perdre un de ses grands hommes, Alberik Schotte, dit Brik Schotte est décédé le jour d’une course qu’il a marquée de son empreinte. 2e du Tour de France 1948, Schotte fut double champion du monde et grand coureur de classiques.

Ce Tour des Flandres, quant à lui, aura été la faillite des favoris, puisqu’aucun ne fut en mesure de remporter l’épreuve au moment décisif. La défaite des Grands était définitive à 15km de l’arrivée, au Muur de Grammont, juge de paix d’une course qui a aujourd’hui couronné les seconds rôles. Pourtant on les a vus, les Bettini, Van Petegem, Museew, Boggerd et autres Astarloa. C’est même à 60km de l’arrivée que Bettini et Museeuw ont émergé quelques secondes dans la roue de Dave Bruylandts, qu’on devait revoir au moment stratégique, alors que Marichal, Zanini, Ludewig, Schaffrath, Elmiger, de Jongh et Hoste (lui aussi, on devait le revoir…) étaient encore tous les sept en tête. 5km plus loin, c’était au tour du jeune et très talentueux Tom Boonen de se montrer. L’équipier de Bettini et Museeuw, récent vainqueur du Grand Prix E3 est sûrement un futur vainqueur.

C’est à une quarantaine de km de la ligne que les choses les plus sérieuses commencèrent, tandis que Ludo Dierckxsens déployait beaucoup d’énergie pour revenir seul sur le groupe des 7 échappés, et que le peloton principal commençait de se briser. On pouvait voir les principaux favoris en bonne position, et même George Hincapie, vainqueur tout frais des Trois Jours de la Panne tenter d’attaquer deux fois de suite. Boogerd apparut à son tour, lorsque Bruylandts (encore lui) et Ivanov tentèrent une sortie.

A l’instant précis où, à l’avant de la course, à 27km de la ligne, Thierry Marichal voulait prendre le large, c’est Peter Van Petegem, le grandissime favori, qui prit l’initiative dans le peloton avec Bettini, Ivanov, Bruylandts (…), Freire, le vainqueur de Milan-San Remo, Klier, et même Jaan Kirsipuu, sprinteur inattendu à ce niveau de la course, et dont la présence pouvait inquiéter les meilleurs. Ces quelques hommes furent vite récupérés, mais par un peloton pulvérisé., où on retrouvait Museeuw.

Ivanov fit l’effort, afin de revenir sur l’échappée, imité par Hincapie et Van Bon, vainqueur d’une étape de Paris-Nice ce mois-ci, puis par Boogerd, Petito et Wauters. Cette échappée constituée désormais de 14 hommes ne devait cependant pas subsister puisque dans le Muur de Grammont, à 17km de l’arrivée, s’opéra la jonction générale, d’une quarantaine de coureurs. Presque aussitôt, tandis que les meilleurs étaient bien présents, mais un peu en deça de leurs meilleurs niveaux, c’est encore Dave Bruylandts qui émerge, avec Steffen Wesemann et Leif Hoste, ce dernier qui était déjà de l’échappée à peine consumée. Les trois hommes se détachent au sommet, et derrière eux, à une quinzaine de secondes, Van Bon, Klier, Flecha et Dekker ne pourront jamais revenir. En quelques kilomètres, les favoris étaient résignés.

La fréquente présence de Bruylandts à l’avant aujourd’hui trahissait son ambition, lui qui a été renversé cette semaine par un véhicule et dont la compagne est toujours à l’hôpital. Hoste, quant à lui, était évidemment fatigué. En revanche, plutôt pas mal sur les courses pavées du nord, déjà 2e de Paris-Roubaix il y a deux ans, le valeureux Wesemann, habitué à briller sur l’obscure Course de la Paix connaissait ses chances. Ce fut en effet un sprint très facile pour le deuxième Allemand vainqueur du Tour des Flandres, après Altig.

Classement
1. Steffen WESEMANN, (ALL, T-Mobile), les 257 km en 6h39’00
2. Leif Hoste (BEL, Lotto)
3. Dave Bruylandts (BEL, Chocolade Jacques)
4. Van Bon (PB, Lotto), à 00’28
5. Dekker (PB, Rabobank)
6. Klier (ALL, T-Mobile)
7. Aldag (ALL, T-Mobile), à 1’09
8. Hoj (PB, CSC), à 1’16
9. Bettini (ITA, Quick Step)
10. Hincapie (EU, US Postal)
11. Marichal (BEL, Lotto)
12. Flecha (ESP, Fassa Bortolo), à 1’17
13. Brochard (FRA, AG2r Prévoyance), à 1’30
14. Ludewig (ALL, Saeco), à 1’38
15. Museeuw (BEL, Quick)
16. Van Petegem (BEL, Lotto)
17. S.Ivanov (RUS, T-Mobile)
18. X. Florencio Cabre (ESP, Relax)
19. Petito (ITA, Fassa Bortolo)
20. Boogerd (PB, Rabobank)
21. Devolder (BEL, US Po)
22. Kirsipuu (EST, AG2R), à 2’10
23. Freire (ESP, Rab)
24. Hondo (ALL, Gerolsteiner)
25. Boonen (BEL, Quick)
26. Paolini (ITA, Quick)
27. Dierckxsens (BEL, Landbouwkrediet-Colnago)
28. Celestino (ITA, Saeco)
29. Elmiger (SUI, Phonak)
30. Hammond (GBR, Palmans)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.