Accueil > 2003 - 2013 > 2004 > Tour d’Italie 2004 > Le sprint très solitaire de Petacchi

Tour d’Italie

Le sprint très solitaire de Petacchi

Etape 14 : trieste-Pola

dimanche 23 mai 2004

Après le chrono de Trieste, les choses pouvaient reprendre leur cours normal ; c’est donc sans surprise que la 14e étape est revenue à Sprintor, l’ogre de la Fassa Bortolo, qui remporte ainsi sa 7e étape sur ce Giro. C’est mieux qu’en 2003 puisqu’il avait gagné six étapes, ce qui constituait déjà un chiffre hautement remarquable. Alessandro Petacchi en est lassant : le meilleur sprinteur du monde libère une puissance déconcertante dans les derniers hectomètres des étapes, et personne ne semble en mesure de le concurrencer.

Sprintor peut évidemment aussi être reconnaissant envers ses équipiers, qui abattent pour lui un travail considérable. Cette ère des sprinteurs-fous a consacré les équipes-bulldozers, qui anéantissent à des vitesses records toutes les tentatives d’échappées, pour provoquer inévitablement des arrivées en peloton. Ces arrivées ne profitent donc qu’au cercle très réduit de ceux qui se sentent à l’aise dans cet exercice de haute-volée, mais parfois un peu monotone. Cercle considérablement réduit depuis l’avènement, tardif, de Petacchi, en 2003.

Cette victoire, aujourd’hui, a cependant été favorisée par une chute survenue dans le dernier virage, qui a complètement désorganisé le sprint. En effet la chute de Cadamuro, en 4e position, a laissé Petacchi, Fred Rodriguez et Velo en comité restreint pour les derniers mètres. Derrière ce trio, Pollack continue de collectionner ses places d’honneur.

Iaroslav Popovich conserve bien entendu le Maillot Rose.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.