Accueil > 2003 - 2019 > 2004 > Tour de France 2004 > Après le Tour > Le Tour de France 2004 de A à Z - 2e chapitre

Le Tour de France 2004 de A à Z - 2e chapitre

La chronique de Pascal Philippe

mardi 3 août 2004

Le Tour de France 2004 est achevé. Quelle qu’ait pu être sa facture et avant de dresser un bilan plus complet, il entre dans l’histoire pour avoir été le témoin du sixième sacre d’un Texan rémanent et, en marge, la consécration d’un fier Varois porté au septième ciel des escaladeurs. En attendant de mieux apprécier les mérites de l’exercice achevé et de se projeter, déjà, sur l’édition 2005, quoi de mieux qu’un rapide Abécédaire fait de coups de cœur, de cartons jaunes ou rouges, d’images fugitives, de clins d’yeux pour revenir sur trois semaines de course. Pascal Philippe revient sur la course. Aujourd’hui : de G à I

G
Comme Gentleman : L’attitude de Tyler Hamilton dans l’abandon. Je ne cherche pas d’excuse, je prends le temps de remercier et saluer tous les membres de l’équipe, je promets de me rendre à l’arrivée sur les Champs-Élysées. Même si telle attitude ne nous étonne pas venant du gentil Américain, on est loin de la fuite de Valmy à la Cipollini

H
Comme Hilarant : L’explication fournie par un responsable de la formation Phonak questionné sur les nombreuses chutes et crevaisons subies par son équipe lors du chrono par équipes couru sur une vraie patinoire : « Après réflexion, nous avons finalement choisi de monter des pneus de section 19 mm ! ». C’est pas le "19" qui interpelle le plus mais plutôt le "après réflexion". Hamilton et ses gars ont dû trouver la plaisanterie beaucoup moins caustique.
Comme Hurluberlus : Ceux rencontrés tout au long des trois semaines et plus particulièrement sur les flans des massifs montagneux. Une délirante cacophonie pour ne pas dire un joyeux b ….. un capharnaüm de créatures, de déguisements, une farandole de couleurs, de mises en scènes. Imaginez un peu la tête d’Henri Desgranges au milieu de tout ça ! Un Spiderman agrippé à la paroi -quelqu’un a t-il pensé à aller le décrocher- des anges, un diable, des ustensiles gonflables jusqu’alors peu familiers au monde de la petite reine, des reines de la nuit, des belles de jour, des rencontres insolites : l’union du piercing et du bob Pernod Ricart, du tatouage et du coupe vent AGF, du tarot et de la Play Station, David Guetta surpris dépoussiérant furieusement Yvette Horner. Qu’avons-nous appris si ce n’est que le string est devenu vraiment tendance même sur les rampes de l’Alpe d’Huez. Il est vrai que l’objet ne peut plus être ignoré par le cycliste soucieux de l’entretien de sa monture : une partie faisant office de bon vieux chiffon et la ficelle pour bien nettoyer entre les pignons de la roue libre. Testé et approuvé par Pierre Bellemare en personne !

I
Comme Itinéraire : Celui du Tour auquel on peut ajouter quelques points de règlement. Un sentiment de malaise subsiste devant les choix de Jean-Marie Leblanc et sa bande : un tracé qui repousse les difficultés en toute fin de course comme un suspens artificiellement entretenu, des temps "bonifiés" ou "tempérés" plus que contestables lors du chrono par équipse, des pavés aux édulcorants juste pour flatter l’audimat, une montée de l’Alpe d’Huez certes spectaculaire mais ne justifiant pas sportivement parlant tout ce barrouffe médiatique. Bref, à bien y regarder, on peut se demander, alors que le pouvoir s’apprête à changer de main, si la Direction de Course ne serait pas en train de céder aux monnaies des Marchands du Temple. A suivre avec la plus grande attention !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.