Accueil > 2003 - 2013 > 2005 > Au fil de la saison 2005 > Roberto, mille fois Heras !

Roberto, mille fois Heras !

vendredi 25 novembre 2005, par Raphaël Watbled

Les élèves entrent en classe dans un silence hypocrite, mais le maître n’est pas dupe. Il a l’œil à tout et il voit les coups bas. Qu’à cela ne tienne ! On ne le prendra pas pour une mule ! Il s’avance sur l’estrade et fait face aux gamins, debout à côté de leurs tables, sourires en coin, prêts à faire une mauvaise farce. Il leur donne l’autorisation de s’asseoir. Il écrit la date au tableau. Une fléchette se plante au-dessus de sa tête. Il n’est pas surpris. Doucement il se tourne, le sourcil froncé, mais l’esprit calme.
-  Qui s’est rendu coupable de cette adorable fantaisie ?
Dix doigts convergent vers un garçon au fond de la classe. « On ne dénonce pas ses camarades ! crie le maître. Je n’ai rien vu. Que le coupable se dénonce ! » Les doigts se baissent, et le garçon du fond dissimule mal sa culpabilité.
-  Francesco, ce n’est pas la première fois que je t’y prends, n’est-ce pas ? Dehors. Tu sors définitivement de ma classe.
Et le banni s’extrait de la classe en maugréant. Le maître poursuit son écriture au tableau. Un fracas survient. Une trousse de billes vient de libérer son contenu sur le carrelage. Les rebonds n’en finissent plus, dans un vacarme épouvantable. Le maître attend patiemment que toutes les billes aient cessé de rouler.
-  Ce cher Dario ! Je n’aurais jamais dû te rendre cette trousse… Comment ai-je pu croire que tu retiendrais la leçon ? Dehors !

Lors de la remise des dictées, le maître s’arrête sur la copie de Richard.
-  Formidable ! Je remarque que tu as bénéficié encore de la mansuétude de Lance, Jan et leurs petits copains ! Evidemment si on te laisser copier, ça t’arrange bien. La triche est dans tes gènes ou quoi ?
-  Mais Maître, pas du tout, c’est…
-  Silence ! Et menteur avec ça !
-  Mais je ne comprends pas, c’est à mon insu !
-  Dehors canaille !

Vient le moment de la poésie. Lance, comme toujours, fait une récitation parfaite. Le maître l’inspecte, examine les paumes de ses mains, fouille ses poches, cherche le truc.
-  Tu es futé Lance. Mais je t’aurai. Comme David.
-  Moi Maître ? Mais je n’ai rien fait !
-  Non, pas toi David. L’autre David, qui est chez le directeur. Et dire qu’on a failli croire qu’il était mignon celui-là. Tiens, viens réciter, David.
David fait sa récitation, besogneuse, moyenne, mais honnête. Il y a des jours exceptionnels où il se surpasse. Comme Oskar, qui s’est fait pincer, lui. Mais David est le chou-chou, on sait bien qu’il n’ose pas tricher. Vient le tour de Tyler. Il arrive au deuxième quatrain, quand le maître intervient :
-  Ah j’ai compris coquin !! Tu lis sur les lèvres de ton complice, là-bas ! Et ça triche en bande… Sors de ma classe ! Et j’ai failli te prendre pour un de mes meilleurs élèves !

Pendant la lecture silencieuse, un avion en papier se pose sur le bureau du maître, ce qui n’était pas prévu.
-  Tiens, tiens ! Qui est l’artiste ? Unaï ? Jesus ? Jan ? Non, toi tu t’es fait prendre une fois, tu serais vraiment aussi bête qu’on le dit si c’était toi. Remarque, je dis ça, mais quand on voit les autres idiots…
Silence de mort. Regards baissés. Le maître déplie l’avion, c’est le contrôle de géo de Roberto, celui où il a eu son quatrième dix sur dix.
- Je n’ai jamais compris pourquoi tu étais si fort en géo alors que tu n’as que des zéros en histoire. Mais ce n’est pas le problème, Roberto. Hélas ! Mille fois hélas ! Je ne suis pas surpris de ton comportement. Va immédiatement chez le directeur.

Messages

  • Merci !
    Merci encore pour cet article plein d’humour.
    Mais la classe est elle a ce point réduite à des élèves qui ont été renvoyés ou qui vont se faire démasquer ??
    Il me semble qu’il y a d’autres élèves et qu’il serait important de leur donner des bons points ou des images (David les a déja reçus ...).
    Sans quoi le maitre aurait de plus en plus de chance de les renvoyer.
    Mais c’est toujours avec bonheur que je découvre vos nouvelles chroniques qui nous divertissent un peu, nous amateurs de plus en plus déconfit de ce beau sport.
    Allez, continuez comme ça et dites au maitre de garder l’oeil ouvert !!

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.