Accueil > 2003 - 2013 > 2011 > Au fil de la saison 2011 > Contador, intensément rose

Tour d’Italie 2011

Contador, intensément rose

Étapes 4 à 16

mardi 24 mai 2011, par Raphaël Watbled

La correction de Nevagal. Le chrono en côte, sur 12 bornes, a offert à Contador de confirmer qu’il est très au-dessus de l’adversité. Ce qui était déjà démontré depuis l’Etna.

Nibali, Scarponi et Rujano - auquel on ajoutera un brillant Garzelli - étaient néanmoins dans ce bel état de forme qui autorise des performances admirables ; les quatre hommes étaient même, à ce niveau de prestation, d’assez égal niveau, si bien qu’en l’absence de Contador, ils se seraient disputé la victoire à coup de portions de secondes. Une lutte au sommet de premier rang. Kreuziger, Menchov et Pinotti (le champion d’Italie du chrono) ne déméritaient pas non plus, tous à moins de 25 secondes de Nibali.

Mais il y avait Contador. Invaincu sur Grand Tour depuis 2007, l’Espagnol réalise sur ce Giro un tour de force athlétique. Il est probable, toutes défaillances mises à part, qu’il remportera ce Tour d’Italie avec la meilleure avance depuis le début de sa gloire. Le profil extrêmement montagneux de l’épreuve lui a permis de creuser un fossé entre ses rivaux et lui.

Ne sachant encore ce qu’il adviendra de lui en vue du Tour de France (pourra concourir, ne pourra pas ?), Contador a raison de ne pas viser l’économie. Son Giro est une somptuosité, il lui reste quelques jours pour apporter la touche finale.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.