Accueil > 2003 - 2019 > 2011 > Au fil de la saison 2011 > Le sondage qui fait trembler le cyclisme : Menchov arrive devant Contador (...)

Le sondage qui fait trembler le cyclisme : Menchov arrive devant Contador et Schleck

mardi 8 mars 2011, par Raphaël Watbled

Des cotes qui fluctuent, des méthodes de sondage contestées (voir le Post-scriptum), des chiffres affolants. Les acteurs du cyclisme sont en émoi, assommés par le coup de tonnerre qui a retenti. Ceux qui réprouvent ordinairement ces enquêtes sensationnelles, cette fois, ne peuvent feindre l’indifférence.

Selon un sondage spectaculaire, mené par l’institut Iflop, et rendu public aujourd’hui par le site Velocrabe, Denis Menchov arriverait en tête du Tour de France s’il se terminait dimanche prochain, quel que soit le cas de figure.

L’enquête réalisée auprès d’un panel représentatif de 894 personnes montre en effet que le Russe l’emporterait devant Alberto Contador (à 52 secondes et demie) et Andy Schleck (entre 2’03 et 2’05) dans l’hypothèse d’un duel l’opposant à l’Espagnol triple vainqueur du Tour.

Dans l’hypothèse où le duel l’opposerait à Andy Schleck, il l’emporterait également avec 59 secondes trois quarts d’avance sur le Luxembourgeois, et une minute moins un quart de seconde d’avance sur Contador.

C’est la première fois qu’un sondage mené par un grand institut place Denis Menchov en tête du Tour de France, ce qui démontre à la fois l’essoufflement du grand dualisme établi entre Contador et A. Schleck, et l’inquiétude croissante du public, alimentée par les affaires récentes.

La menchovisation des esprits semblerait donc s’ancrer dans la population, d’autant plus que l’enquête d’Iflop révèle qu’en cas de duel Schleck-Contador ou Contador-Schleck, Menchov arriverait troisième derrière le deuxième, preuve que même si les événements prenaient une tournure défavorable, le taiseux Russe ne s’effacerait pas pour autant de la scène et arbitrerait l’épreuve.

Aucune hypothèse n’est cependant négligée : en cas d’absence de duel, le sondage publié par Vélocrabe montre que le Tour se jouerait entre plusieurs coureurs (si l’épreuve s’achevait dimanche prochain). Toujours dans cette option, si lesdits coureurs étaient Contador, Andy Schleck et Menchov, l’un des trois serait alors le vainqueur devant les deux autres, un léger avantage allant à Contador (entre 25 secondes d’avance et 3 secondes de retard sur Schleck ; Menchov se classant troisième avec 43 secondes de retard à 1 seconde d’avance).
Toujours dans l’hypothèse d’une absence de duel, si les trois forces en présence étaient Contador, Andy Schleck et Joaquin Rodriguez, alors seulement Menchov n’apparaîtrait plus dans les trois premiers, mais éventuellement quatrième.

Enfin, dans l’hypothèse où Alberto Contador ne prendrait pas le départ du prochain Tour de France, Menchov l’emporterait dans tous les duels supposés, y compris les duels opposant deux autres coureurs que lui-même.

En revanche, soulignons que tous les instituts de sondage sont unanimes sur ce point : si le Tour de France était à mi-parcours dimanche prochain, Andy Schleck serait Maillot Jaune mais perdrait toute chance de l’emmener jusqu’à Paris.


Quelques observateurs du cyclisme contestent la méthode employée par les sondeurs d’Iflop, en invoquant notamment que l’équipe de Menchov n’étant pas invitée sur le Tour 2011, les enquêtes tenant compte de sa présence éventuelle sur l’épreuve sont vouées à l’utopie.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.